Immersion

Un projet d’action culturelle d’envergure pour les écoles maternelles et les écoles élémentaires

L’art au coeur de l’école pendant plusieurs jours consécutifs
Un lien humain privilégié 

Pendant 3 jours jours (le format est à définir avec chaque partenaire) des danseurs/ses et des artistes (les équipes peuvent également s’adapter suivant la taille des établissements) investissent l’école. Du matin à l’arrivée des enfants jusqu’à la fermeture de l'école, ils sont présents et agissent : ils s’échauffent dans la cour pendant que les enfants arrivent, ils passent dans les classes, parfois par surprise, parfois sur rendez vous, en dansant, en dessinant, en observant, en échangeant.

Cette forme permet de se situer sur un fil précieux qui est à la fois proche de la création in situ et de l’action culturelle. Les élèves sont tour à tour spectateurs ou acteurs, ils vont et viennent de l’observation plus ou moins distante, à la pratique.

 

Ce qui nous tient particulièrement à coeur c’est que cette forme très ouverte rend possible à chaque enfant comme à chaque enseignant de se laisser mener par la danse à son rythme, avec sa sensibilité. Et de poursuivre les jeux de danse après notre départ durant toute l'année. 

Ecole maternelle La Rémarde, Arpajon (91) : 5 classes, les 11, 12, 13 mai 2015

Projet mené par Emilie Buestel, Marie Doiret, Lydia Boukhirane, danseuses et Carine Musel, paysagiste

Thèmes : échange de gestes - l’observation du paysage à travers le cadre de la fenêtre de la classe - l’ombre et la lumière

 

Ecole maternelle Les Apprentis Sorciers, Cheptainville (91) : 3 classes, les 8, 9, 10 février 2016

Projet mené par Emilie Buestel et Marie Doiret

Thème : l’échange de gestes - la danse dans le paysage, paysage imaginaire, paysage de la classe, paysage de la cour. L'immersion est suivit 15 jours après des spectacles "En attendant...#3 et #4" au sein de l'école.

Ecole maternelle Louis Pergaud, Pont-Audemer (27) : 4 classes, les 27, 28 avril et 2 mai 2017

Projet mené par Emilie Buestel et Marie Doiret

Thème : l’échange de gestes - observation de l'espace - les différentes qualités du corps. A l'issu de l'immersion les élèves de moyenne section ont présenté leurs danses au Théâtre les éclats.

 

Ecole maternelle Jean Lurçat Gentilly (92): les 19, 20, 21 mars 2018 

Projet mené par Emilie Bueste et  Marie Doiret 

Ecole maternelle Lamartine, Gentilly (92) : 5 classes, les 4, 6, 7 décembre 2018

Projet mené par Emilie Buestel, Marie Doiret et Elodie Tuquet

Témoignages d'enseignants :

"C’est une expérience très enrichissante tant pour les enfants que pour nous, enseignantes. Cela nous a permis de voir les enfants d’une autre façon. Trois jours à l’école, c’est vraiment super car cela permet d’avoir un suivi et d’avancer différemment de jour en jour en fonction des réactions des enfants. Les jours qui ont suivi, nous avons réinvesti les gestes du jour, les enfants les connaissant sur le bout des doigts… Ils ont beaucoup parlé sur les photos prises et ont su reconstituer sans problème votre passage en faisant des comptes-rendus très riches."

 

"Tous les jours, dans ma classe, les enfants dansent et redansent les gestes du jour...Ils se sont déjà enrichis...Ils en redemandent...Un vrai bonheur ! Ils sont partis avec au moins 6 pages de photos et commentaires de vos interventions !"

 

"Ils dansent tous les jours, au moment du regroupement sans que je n’impulse rien…Il y en a toujours un debout sur la chaise (ils privilégient ça !!!) et c’est parti….C’est devenu le rituel: ils en ont besoin…..Les parents de Lou m’ont dit que pendant les congés, elle avait investi chaque pièce et tout le mobilier qu’elle pouvait… D’ailleurs lundi elle m’a dit qu’elle avait beaucoup de gestes à nous proposer. Vous voyez comme vos cailloux se sèment et pour ça, nous ne vous dirons jamais assez merci !"

 

"Le projet IMMERSION pour apporter de la cohérence dans une école : créer du lien entre les classes et tous les adultes de l’école. Fonder un « socle », inventer un langage corporel, fonder la mémoire gestuelle de l’école, donner du sens aux apprentissages. Savourer le plaisir renouvelé des surprises au quotidien pendant 3 jours consécutifs… Etre au plus près des danseuses, leur poser des questions, danser avec elles dedans et dehors : s’enrichir et bénéficier de leur présence. Vivre ensemble une émotion et avoir un bagage en commun de souvenirs.   Garder en mémoire « les gestes du jour » échangés, les reproduire, puis les enrichir après le passage des danseuses chorégraphes : pouvoir se les montrer d’une classe à l’autre. Chaque matin, chaque jour, profiter des impromptus de la journée pour inventer, copier, « voler » les bonnes idées pour reprendre vos expressions et les transformer. Savoir que chaque recoin de l’école, dedans, dehors peut devenir une scène.

 

"Cette semaine fut un peu magique pour tout le monde comme une parenthèse enchantée dans notre quotidien. Les enfants étaient toujours surpris et captivés par l'arrivée des danseuses dans notre classe. Tout d'abord ils ont été curieux de les voir s'échauffer dans la salle de jeux, une petit très timide et parlant très peu est venue me chercher en me disant "yien oir maîtresse", les autres ont suivis. Les enfants ont tout de suite adhéré au partage de gestes et aux activités proposées. La durée prolongée de cet échange pendant une semaine a permis d'enrichir le vocabulaire gestuel mais aussi de comprendre la démarche de manière plus appronfondie. Tous les enfants sont entrés en danse et y ont visiblement pris du plaisir. Les dessins qui ont suivi ces activités montrent une nouvelle prise en compte du mouvement (pour les grands). J'ai pu constater aussi un nouvel intérêt pour la danse au travers de la concentration que les enfants ont montré en visionnant des spectacles de danse en vidéo. Enfin je pense réutiliser la démarche proposée lors de mes séances de danses et lors de la préparation du spectacle de fin d'année.

Au regard de ce qui avait été organisé l'année dernière au sein de notre école, à savoir la transmission par une collègue déléguée de l'avoir danser, je pense maintenant affirmer que pour entrer vraiment dans le projet il faut en être partie prenante, il faut que les enfants en l'enseignant vivent l'expérience avec la présence d'un professionnel. je pense que le spectacle auquel nous allons assister sera un moment fort pour les enfants qui vont retrouver avec plaisir leurs danseuses préférées."

 

Les prochaines dates : Agenda 2019

- C/O ASIN - 196 rue de Belleville 75020 Paris - contact@saufledimanche.com - C/O La Tendresse 80 impasse Flouch 34070 Montpellier -

  • Instagram
  • Facebook Clean